Home
19 | 08 | 2019
Stampa E-mail

 Versione ItalianaVersione Italiana

 

BRÈVE HISTOIRE DE LA PRÉSENCE CMB A MADAGASCAR 

La Communauté de la Mission de don Bois C.M.B, au Madagascar il est E.C.A.R don Bois C.M.B, elle a été appelée au Madagascar dans l'octobre 1997 de don Ferdinand Colomb (V.I.S) et de don Luigi Zuppini (Inspecteur du Madagascar) d'accord commun. 

Le premier envoi d'été au Fianarantsoa s'est concrétisé dans l'août 1998.  

Le Madagascar a été vécu par le CMB, depuis le début comme un pèlerinage dans une participation profonde à la spiritualité salesiana, avec les particularités du C.M.B.  

 

Le premier envoi a vraiment été un pèlerinage en tous les sens. Premier parce que nous avons tourné presque toutes les maisons salesiane présents au Madagascar plus excepté l'à le nord, pour mieux nous rendre compte du pays et de la présence salesiana en lui. Selon parce que notre séjour au Fianarantsoa, le plus corposa en ordre de temps relativement à cet envoi, il nous a permis de faire un chemin véritable de discernement au sujet de ce qui aurait été notre engagement futur au Madagascar. Ils ont été jour intenses et aussi difficiles. Nous devions déblayer l'esprit et le coeur depuis 15 ans de l'Ethiopie et d'Amis du Sidamo, pas parce qu'ils fussent à oublier mais plus simplement, parce que celle-là n'était pas l'Ethiopie… c'était une autre histoire un autre appel du Seigneur. Nous avons vivement tâché d'interpréter que le Seigneur nous mêmes en demandant, lesquels tu orientes nouveau il nous proposait. Non seulement au sujet de l'endroit différent, mais aussi et surtout suite au qu'et au comme nous pouvions le porter devant. En tenant aussi compte des pas qui avait déjà fait et qu'alors ils étaient sûrement clair moins et sûrs de maintenant. Je les crois je doive remercier le Seigneur pour ce qui alors nous a donné, surtout grâce à deux gens en particulier qu'ils ont avec nous marchés dans ces jours. L'inspecteur du moment, don Luigi Zuppini et le directeur de l'oratoire de Fianarantsoa de l'époque, don Claudio Ciolli,all'epoca non plus encore "don". grâce à l'intuition et à l'appui du premier à nous vouloir au Madagascar et à la proximité pendant la période de discernement de la seconde nous avons compris qu'ils pouvaient être nous grandes perspectives au Madagascar pour le CMB. Très autre serait à dire sur ces mesetto et sur les gens qui composèrent cet envoi. Toutes ont donné le mieux selon les propres caractéristiques et malgré les limites de chacun. Aujourd'hui le résultat est encore sous vos yeux. Il y aurait à dire mais ils beaucoup de pages et soi peut-être il ne réussirait pas à rendre l'expérience de celle-là qui aujourd'hui, avec une certaine sûreté, je me sens définir une fondation véritable.   

 

En le 1999 pendant l'été le C.M.B anime avec les salesiani le Fy don Bois dans la Paroisse de Tanambao. 

 

Expérience conclue le très en hâte simplement parce que le Seigneur nous appelait ailleurs et pas pour autre. Encore aujourd'hui, 2007, les jeunes de cette paroisse rappellent l'unique FY et ils les espèrent je puisse tôt ou tard répéter. 

 

Dans l'an 2000 a début les séjours au Fianarantsoa pour quelques mois; dans le novembre du même an le crucifix missionnaire aux deux familles est remis et à un laïque, dans la Basilique de Maria Auxiliatrice à Turin pour main du Rettor Supérieur don J. Vieux. 

 

La remise du crucifix à Turin a été un autre grand moment "historique", je crois pour tout la CMB et pour celui qui l'a reçu. Je ne vous inonderai pas de mots en tâchant de vous décrire les sentiments et les sensations éprouvées dans cette occasion et je n'exige pas non plus que vous puissiez vous les imaginer. Certaines choses il faut leur vivre vraiment et leur méditer longuement dans le coeur avant d'en comprendre au plein le plat. J'il ancre je n'ai pas fini! De toute façon être là et recevoir ce symbole de souffrance et mort, la croix avec ce Christ mourant, prélude à la Résurrection et à la Joie pleine… des mains du Rettor Supérieur… il y a vraiment des moments qui marquent l'histoire des gens, pas grandes choses pour l'humanité entière mais énorme pour celui qui les vives. Et je pense ils aient aussi marqué l'histoire du CMB, au moins pour quelque petite partie, pour quelques petit mais constant je passe en en avant depuis 23 ans à aujourd'hui. La famille Pedroni, la famille Candini, notre famille, Daniele Landi et Laura Landi: quelqu'un a commencé à "rester au Fianarantsoa au-delà du FY. Quelqu'un a commencé à vivre un po' plusieurs de temps avec nos amis malgaches et celui-ci est vraiment historique! Au moins pour le fait qui chaque jour en plus que nous passons à côté d'eux il aide la compréhension réciproque, il aide le passage du Charisme CMB, il aide l'approche de deux cultures extrêmement différentes. 

 

En été 2000 avec le Fy don Bois commence pour le C.M.B l'activité à l'oratoire de Vohimasina, confirmé par l'Évêque S.E Mons. P. Randrianbololona.   

L'Évêque nous accueille officiellement en Diocèse dans le même an à l'experimentum. 

 

Vohimasina… champ de bataille, gymnase de formation, endroit de comparaison, mission dans la mission, engagement et dévouement, banc d'essai, papier de tornasole. Ici encore aujourd'hui le CMB italien et malgache on joue bonne partie de sa crédibilité au Madagascar. La collaboration avec les salesiani au Vohimasina est grandie dans ces ans en offrant le poignet de la situation en mettant à nu l'état de santé de la croissance du "plan CMB" dans la grande Île Rouge. Nous avons commencé comme partenaire des salesiani pour le FY. Puis à nous amis malgaches se sont se placer aux côtés en chemin vers le CMB. Puis la collaboration à l'oratoire de Vohimasina a commencé à concerner tous les ans. nous sommes en train de tâcher Maintenant de porter devant oratoire et catéchisme, avec les salesiani seul en supervision et le tout… fait pratiquement seul des Malgaches de la Tente, des Sympa et de Vohimasina. Enfin, quelque pas en devant il a été fait. Si nous le regardons avec les yeux occidentaux, avec le mètre de justesse de nos rythmes il est peu vraiment. Mais attention est ici que Madagascar et les gens il faut penser avant à remplir le ventre… les choses sont trop différentes enfin pour tenter une comparaison. Ce serait une faute. Ce serait une faute aussi dire: nous avons été vraiment bons, mieux d'il était ainsi vraiment impossible! Nous disons que de rue en a été faite, qu'il pouvait en faire peut-être de plus ou de manière différente. Beaucoup d'ancre est sûrement à faire mais… on ne reste pas arrêté, on va au mieux des nôtres en avant et surtout ils possibilité. Je peux sûrement dire que Vohimasina est un exemple unique pour le diocèse de Fianarantsoa et peut-être aussi pour tout le Madagascar!  

 

Dans le juin 2000 il commence la construction de maison Ma.Mi du C.M.B inauguré, puis, en 2001. 

 

Aussi notre maison est une brique énorme dans l'histoire du CMB… et non seulement pour l'histoire CMB au Madagascar! Non plus en Italie nous pouvons dire d'avoir un seppur petit bureau de propriété CMB! Il y a ici une maison magnifique de 150 mètres carrés avec 12 places lues. Pensez-les je puisse deviner l'importance d'avoir une logistique de base de tel plat à au-delà 10.000 kms de l'Italie. ET CMMM est siège de la Tente aussi Victoire Rasoamanarivo, donc il est de nos frères malgaches aussi! Et' un beau signe aussi pour eux qui savent que nous sommes en train de faire sérieusement. Et' un beau signe aussi pour les salesiani qui savent que nous sommes en train de faire sérieusement, de plus en plus autonomes et indépendants. Pas plus un poids, un autre problème, un autre engagement à gérer mais un point sûr, un endroit de collaboration et projet. Une opportunité de développement définie et claire. Le CMB a trouvé maison au Madagascar pour la deuxième fois. La premier en 98 qui en découvre un nouvel appel du Seigneur et en 2001… en leur donnant forme et caractère concret avec la construction qui venir occuper pour long temps absolument! L'entendues vous aussi, une maison est une maison… belle et grande et fonctionnelle tant que vous voulez mais ce qui est les gens qui l'habitent. Sois eux qu'ils la rendent une opportunité et pas un embarras!  

 

En accord avec don Claudio Ciolli et don Luigi Zuppini ils ont été appelés à adhérer au C.M.B (juillet 2000) quelques Malgaches jeunes qu'ils iront former le groupe des Sympa, officiellement constitué dans le septembre de 2002.  

 

Et l'histoire commence ici à se faire intéressant. Si nous regardons tout avec des yeux chrétiens… à la fin des jeux… la plus grande comparaison de la bonté de la réponse à un appel… le plus beau résultat de tout le travail fait… ce sont les vocation! Le CMB est réalité charismatique et donc je peux parler de vocations sans peur de dire hérésies! En 2000 un autre bout d'histoire a été écrit pour tout la CMB, vraiment toute! Les premiers amis "pas italiens" qu'ils commencent un chemin d'approche à la Communauté! Un défi à la Providence qui fait de l'inconscience dans la Foi ses meilleures armes. Vraiment dans ces moments j'ai la confirmation de tout ce que nous sommes salesiani: provoquer avec telle audace la Providence est vraiment digne du meilleur disciple de don Bois… qui ne connût pas encore les folies saintes du prêtre incroyable il est prié de les ajourner heure. Ce ne sont pas les grandes église, les laboratoires énormes et équipé, les écoles efficaces… que je donne le sens à une présence. Et' la capacité de faire passer l'identité charismatique qui te pousse, à donner un vison vrai des choses qui boisseaux qui en font et en disant! Et nous avons commencé.  

 

Dans le même an 2000 se pose en étant une recherche sur la situation des garçons en situation difficile dans la paroisse d'Ankofafa, qu'il devient objet d'une brève publication. 

Dans cet an il reste pour un temps supérieur par mois la famille Pedroni. 

En 2001 ils partent pour Fianarantsoa la famille Candini et Daniele Landi, en restant vous pour quelques mois. Avec le 2001 il commence un cours pour éducateurs en étreinte collaboration avec les Salesiani d'Ankofafa.  

Dans le 2002 Daniele Landi il attribue un tître universitaire en Sciences de l'éducation à en présentant une thèse sur les garçons en difficulté de la ville de Fianarantsoa. 

 

Depuis octobre 2001 à l'Avril 2002 ma famille, Marco, Marilù et Rachele… alors 4 ans insuffisants il a vécu au Fianarantsoa une expérience très belle. Ils sont beaucoup de les choses qui ont rendu et cette expérience toujours elles rendent très belles. toujours Il est parce que la vie vécue passe mais les conséquences restent dans le temps. Impossible dire tout de ces six mois, quelques choses cependant nous ils semblent considérables.  

1. chose nous avons fait? Marilù a fait les cours pour éducateurs mais nous avons surtout vécu près d'eux, nous avons partagé et cherché de comprendre leurs rythmes, leur culture, leurs traditions qui en tâchent de témoigner avec notre vie simple le Charisme CMB.  

2. malgré les problèmes politiques, les barrages, le manque de gasoil et gendres de premières nécessités, les ponts sautés, les grenades et quant'altro… nous sommes restés jusqu'à la la fin de notre mandat. Notre celui-ci "ne les pas abandonner" premier du temps ayant aussi eu toujours en la possibilité et surtout leur conscience de notre geste… nous croyons j'aie été un témoignage valide. Plus que mille mots. Plus que cent rencontres formatives. 

Six mois pas volés à la lettre voie entre tensions pour le climat politique vraiment rose et activités partagées en Oratoire, au Vohimasina et à la Maison Ma.Mi vraiment et plus qu'autre vie ensemble vécue dans le quotidianità. Le fait d'avoir Rachele que vraiment grand un beau signe été été été: tant que tu vas tout seul et tu dors en hôtel ou des salesiani c'est un compte mais quand tu vas et tu emmènes les fils et tu construis maison t'et tu restes malgré tout… il n'est pas enfin, vraiment la même chose!  

 

Dans le même an nous recevons en Italie la visite de Mons. P. Randriambololona et de Père Zocco, qu'ils restent à Bologne pour 2 jours. 

Les envois d'été continuent, du 1998 jusqu'à le 2006 avec des départs pour l'île aussi chaques six mois. 

En 2004, 2005 et 2006 est accueilli en Italie pour environ 1 mesas quelques membres de la Tente de Fianarantsoa pour une période de formation et copartage avec le CMB en Italie. Dans les ans 2005 et 2006 un membre de la Tente malgache va former l'envoi d'été de concert pour le Bourundi aux membres italiens. 

En particulier les départs pour un "temps particulièrement long" celles de Daniele Landi restent pour 8 mois et du fam. Zacchini ancre pour 10 mois. 

Actuellement (décembre 2006) le groupe des Sympa C.M.B de Fianar compte 15 adhérents à l'association pendant que la Tente Victoire Rasoamanarivo de la Communauté compte 4 membres. 

Dans l'octobre 2006 le CMB malgache est impliqué dans l'accueil du Rettor Supérieur des Salesiani, don P. Chavez, qu'il reste différents jour dans l'île et en particulier au Fianarantsoa. 

 

Ancre rendez-vous avec l'histoire! 3 jours avec le RM au Fianarantsoa, 3 jours avec "don Bois aujourd'hui"! elle a vraiment été un strabenedizione une grâce énorme du Seigneur. Et il a été pour ma famille qu'il l'a vécu en directe et touchée avec main… mais il a aussi été pour tout la CMB et en particulier pour nos frères malgaches qui ont pu écouter que don Bois eux veut d'aujourd'hui et en directe. Ici au Fianarantsoa le RM a pu toucher grâce à aussi avec main la plénitude de sa Famille Salesiana la présence d'une famille du CMB.  

Le RM avait le CMB premier du Madagascar il pressent mais nous croyons quelle heure son souvenir soit plus vif. Pas parce que nous sommes bons mais parce que le CMB est vif et continue à grandir et à se faire il pressent vers le propre Père Spirituel aussi. Don Pasqual Chavez avait déjà entendu parler du CMB, elle l'avait déjà rencontrée à Rome, 2 fois, et il avait sûrement écouté beaucoup de mots sur notre être et faire. Il a pu ici voir aussi, même si un po' de course, qui est et chose fait la Communauté. Espérons d'avoir été à l'altesse. De fils nous ne voudrions pas décevoir jamais le père! De lui nous avons reçu l'encouragement à continuer ici et en Italie nos activités. Il l'a reçu toute la Communauté, je le sais que peut-être maintenant ce qui ai écrit est superflu mais je nous tenais à spécifier que le RM a rencontré la Communauté et pas la famille Zacchini.  

 

LE 8 décembre 2006 à la présence du Gardien Général, du Délégué Salesiano du CMB et de la Famille Zacchini, pour la première fois membres pas italiens du CMB émettent l'acte de Dévouement, il s'agit de Hermann, Lanto, Nivo et il Fera. 

 

Et le cercle se ferme ici! Après seul 8 ans de présence au Madagascar, et je souligne et je confirme seul 8…….. la Communauté accueille les premier 4 membres effectifs. Ancre une fois il semble que nous défions la Providence! Si l'éléphant a accouché d'une "souris" ce sera le temps à le dire. Nous pouvons dire que le cercle s'est fermé pour en ouvrir un autre! Beaucoup de rue est encore à faire. Ces nouveaux frères et soeurs ont encore beaucoup de besoin de notre présence que je les soutienne, que tu les accompagnes, que vive avec eux pour les aider à incarner l'identité charismatique du CMB de mieux en mieux. Mais il est indubitable qu'un po' de rue nous l'avons faite et que l'histoire du CMB s'enrichit en jour de nouveaux chapitres pendant la journée. Qu'est-ce qu'il nous attend l'avenir? Sûrement beaucoup de choses à améliorer et consolider, beaucoup de joies pour lequel devoir remercier, beaucoup de fatigues pour lequel falloir remercier aussi, nombreuses nouveaux défis que nous ne connaissons pas! Qui parmi vous leur écrira? Qui aura le courage et le salesiana inconscience, une fois comprise que le Seigneur l'appelle, au "ECCOMI lui dire! "?